Un cri dans la commune 2

Durée de production: novembre 2002 à octobre 2003
Langue: Français
Durée: 25min 55
Format: 4:3

Vidéos reliées: [trailer 1] [trailer 2] [docu 1 «amar»] [docu 2 «animaux»] [«sexy fréchette»]

Synopsis

Suite à un combat bref mais intense en émotions, les Piacente se retrouvent épuisés à la sortie de la commune. Ayant déjà oublié la disparition de «Greg», nos aventuriers se rendent compte qu'un autre d'entre eux a disparu. C'est ainsi que notre troupe retourne en expédition de sauvetage dans la commune.

Documentaires

Contexte

On avait aimé réaliser le Cri dans la Commune, et on se disait qu'on pouvait maintenant faire mieux (une fois l'affront du «troisième prix» passé) en termes d'effets spéciaux, de qualité d'image et de contenu. Enragés de s'être fait déclasser par des gens mieux équipés que nous, nous nous lançâmes la semaine suivante dans l'élaboration d'un nouveau script. Grâce à la rapidité d'exécution de Louis-Philippe, ce script ne vit pas le jour avant trois longs mois d'hiver, durant lesquels le Jeff s'adonna à des expérimentations secrètes dans un laboratoire de Russie. Les deux projets arrivèrent à terme conjointement. Jeff, ayant remasterisé le Cri dans la Commune, avait maintenant maîtrisé Vegas et était prêt à faire du montage de niveau plus élevé.

C'est ce qui donna, entre autres, une réalisation et un montage repoussant nos limites, comprenant environ 7200 images éditées à la main et une tonne de nouvelles ressources et techniques.

La séquence de poursuite en ski, nécessitait l'utilisation d'un Steady fabriqué à la main. De nouveaux sabres laser furent refaits en PVC (et testés à -25°C sur une rue verglacée) pour remplacer ceux du Cri, désormais désuets par leur tendance à la déformation et leur poids plus qu'encombrant. Pour simuler la chute d'une falaise de 20 mètres de haut (qui existe dans le fond de la carrière, au-delà de la commune), nous jetâmes allègrement un cascadeur (habillé en sarrau) du haut d'un tremplin olympique. Dans certaines scènes, les acteurs furent infiniment dédoublés par superposition afin de simuler une armée de clones armés jusqu'aux chapeaux, sans utilisation de «blue screens», ce qui nous permettait de tourner en pleine nature sans matériel supplémentaire.

Le temps de production totalisant 11 mois, de nombreux tests techniques et scènes coupées furent produits. En voici la majorité:

Prix obtenus

Nouveautés techniques et découvertes

Le steady, les sabres laser, Vegas, la joie des caméscopes DV, etc

Donner une rôle intelligent à Olivier s'avéra être un échec total (en fait, n'importe quel dialogue de plus de trois lignes se révèle un tour de force pour lui).

Dernière modification de la page: February 04 2011 10:35:08. Ce site est conforme aux standards du web.